News La RDC est le 53ième pays à rejoindre la Coalition pour le Climat et l'air pur.

La Coalition pour le climat et l'air pur est un partenariat mondial volontaire de 53 pays, 17 organisations intergouvernementales et 45 entreprises, institutions scientifiques et organisations de la société civile qui se sont engagées à catalyser des mesures concrètes et substantielles pour réduire les polluants du climat à faible durée de vie (y compris le méthane, le carbone noir et beaucoup de Hydrofluorocarbones). La Coalition compte 11 initiatives visant à sensibiliser, à mobiliser des ressources et à mener des actions de transformation dans des secteurs clés.

La réduction des polluants climatiques de courte durée peut apporter des avantages à la santé, au développement et à l'environnement. Ces actions doivent aller de pair avec des coupures profondes et persistantes du dioxyde de carbone et d'autres gaz à effet de serre à longue durée de vie si nous voulons atteindre l'objectif de l'accord de Paris et maintenir le réchauffement climatique à 1,5 degrés Celsius.

 

Lien relatif http://www.ccacoalition.org/en/news/democratic-republic-congo-joins-climate-clean-air-coalition
Source secretariat CCAC
Date de publication 17/06/2017
Contributeur Adélard Mutombo
Couverture géographique Mondial,
Mots-clefs puits de carbone, methane,

La République démocratique du Congo (RDC) est le pays 53 pour rejoindre la Coalition Climat et l’air Pur. La Coalition compte maintenant 115 partenaires.

Dans une lettre à la Coalition, Athys Kabongo Kalongi, Ministre de l'Environnement et du Développement Durable de la RDC, a déclaré que la RDC s'efforce de respecter ses engagements internationaux en matière d'environnement, y compris "la mise en œuvre de son programme de pays du Protocole de Montréal visant à réduire et finalement éliminer les substances appauvrissant la couche d'ozone" .

"La République démocratique du Congo est confrontée à plusieurs défis en matière de changements climatiques et de pollution atmosphérique qui sont partagés avec plusieurs pays en développement, en particulier en Afrique", a déclaré le ministre KABONGO KALONGI. «Nous serions ravis de partager nos expériences à ce sujet et nous sommes impatients de collaborer avec d'autres partenaires du CCPA pour atteindre notre objectif commun d'atténuation des polluants atmosphérique à courte durée ».

Le ministre Kabongo Kalongi a déclaré qu'en ce qui concerne le changement climatique, la RDC a mis en place une politique nationale visant à réduire les émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (ou REDD +) et a soumis sa contribution nationale déterminée à la CCNUCC. La RDC exécute également des projets d'adaptation au climat comme le renforcement de la résilience des communautés Muanda à l'érosion côtière. Ils renforcent également les capacités d'adaptation et la gestion afin de réduire les impacts du changement climatique sur la production agricole et la sécurité alimentaire.

Le coprésident du CCPA, le secrétaire de l'environnement au Kenya, Alice Akinyi Kaudia, a accueilli la République Démocratique du Congo dans la coalition en affirmant qu'elle attendait avec impatience sa contribution à la réduction des polluants climatiques à courte durée et à l'amélioration de la qualité de l'air.

Réduire des polluants climatiques à courte durée permettra non seulement d'améliorer la qualité de l'air et la santé des citoyens, mais il a également les avantages supplémentaires d'aider la République Démocratique du Congo à respecter ses engagements internationaux en matière de changement climatique et les objectifs mondiaux de développement durable», le Dr Akinyi Dit Kaudia. «En travaillant ensemble, nous pouvons réduire rapidement le réchauffement climatique à court terme et atteindre ces avantages supplémentaires pour le bien-être de tous».