News Deux consultants Nationaux chargés de l’appui au cadrage des réformes Redd+

En 2013, la République Démocratique du Congo a entamé une nouvelle étape importante dans son processus REDD+ ; il s’agit de la transition progressive de la phase de préparation à la REDD+ vers celle d’investissement. Le processus de préparation a connu des avancées remarquables avec l’atteinte d’un consensus national sur les causes de la déforestation et la définition participative de la Stratégie-cadre nationale REDD+ validée en Conseil des Ministres en novembre 2012. Cette stratégie vise à contribuer activement à une croissance verte durable fondée sur le développement humain. Il est maintenant nécessaire de la mettre en œuvre au travers de réformes et d’investissements sur le terrain.

Concerned URL http://jobs.undp.org/cj_view_job.cfm?cur_job_id=48357
Source unep
Release date 06/08/2014
Contributor Adélard Mutombo
Geographical coverage Congo
Keywords conservation of biodiversity

La mise en œuvre de cette Stratégie-cadre s’appuie sur un mécanisme financier spécifique, le Fonds National REDD+ établi en novembre 2012. Le Plan d’investissement du Fonds National REDD+ a été validé en Août 2013 par les autorités congolaises et ce, pour un premier cycle d’investissement portant sur une période de trois ans d’ici à 2016. Le Plan d’Investissement fixe, au travers du cadre logique du Fonds, les priorités programmatiques. Deux objectifs majeurs consistent à mettre en œuvre i) les réformes REDD+ sur lesquelles s’est engagé le Gouvernement de la RDC dans le cadre de sa Matrice de Gouvernance Economique révisée en mai 2013 et validée par le Gouvernement; ii) des programmes intégrés sur des zones d’enjeux REDD+. 

Le Gouvernement de la RDC déploie, à ce jour, des efforts de mobilisation des ressources afin de mettre en œuvre la Stratégie Nationale REDD+ au travers du Plan d’Investissement du Fonds National REDD+, et en priorité les réformes REDD+ inscrites dans la Matrice de Gouvernance Economique, à savoir  i) le lancement d’une politique d’aménagement du territoire, ii) la réforme foncière au niveau rural, iii) la mise en place de Normes REDD+ dans les secteurs des mines et hydrocarbures. Afin de définir une feuille de route précise pour la mise en œuvre de ces réformes REDD+, un cadre de coordination multisectorielle a été établi, coordonné par le Comité Technique de suivi et évaluation des Réformes du Ministère des Finances (CTR) et composé de points focaux REDD+ dans sept ministères sectoriels, dont le Ministère de l’Environnement. 

Les présents postes s’inscrivent dans la poursuite de la mise en œuvre des réformes REDD+ reprises dans la matrice de matrice de gouvernance économique dont les travaux avaient débuté depuis 2013. Sur la base des drafts de plan de travail pour l’année 2014, les deux consultants nationaux seront appelés en collaboration avec les points focaux sectoriels à la finalisation de ces différents plans de travail et appuyer la mise en œuvre des réformes dans le respect des échéances arrêtées. En outre, les consultants se focaliseront principalement sur la mise en œuvre des réformes REDD telles reprises dans la Stratégie-cadre nationale REDD+ (Foncier, Aménagement du Territoire, Gouvernance, Démographie).  

Sous la coordination du CTR, les consultants travailleront en étroite collaboration avec les différentes composantes du processus national REDD et en particulier la Coordination nationale REDD, le Ministère des Affaires Foncières et sa cellule des réformes CONAREF, le Ministère des Hydrocarbures, le Ministères des Mines ainsi que le Ministère de l’Agriculture et Développement Rural.

Please note that this information has expired.