News Atelier de validation des cadres de gestion environnement et société du projet du bassin de Kinshasa

  1. Contexte

Le Fonds d’investissement pour le Climat (CIF-Climate Investment Fund) est un programme qui vise à aider les pays en développement à atténuer et gérer les bouleversements dus au changement climatique. Il est constitué de deux fonds fiduciaires et de 4 fenêtres principales, l’une d’elles étant le programme d’Investissement Forestier (PIF) qui a pour objectif en particulier la réduction de la déforestation aussi bien par des investissements transformationnels et innovants que par la réalisation d’activités habilitantes.

Source MECNT
Release date 27/01/2014
Contributor Adélard Mutombo
Geographical coverage RD-Congo
Keywords déforestation, investissement forestier,

La RDC a été choisie en 2010 par le sous-comité du PIF pour être l’un des huit pays pilotes au niveau mondial, dans le cadre du PIF. En juin 2011 le Plan d’Investissement du programme d’Investissement Forestier a été officiellement soumis au sous-comité du PIF et le principe d’un don  de 60 millions USD pour 5 programmes a été validé, dont 3 seraient exécutés avec l’appui de la Banque mondiale, pour un montant de près de 37 millions USD et 2 avec l’appui de la Banque Africaine de Développement, pour un montant de près de 23 millions USD. En accord avec le gouvernement il a été convenu de fusionner les 3 programmes de la BM en une seule opération, concentrée sur le Bassin d’Approvisionnement de Kinshasa, et les deux programmes de la BAD ont été réunis également dans un seul projet  qui couvre les deux Bassins d’Approvisionnement de Kananga/Mbuji-Mayi et de Kisangani.

Le PIF est une composante de la REDD. Dans les cinq années qui viennent, il fournira l’occasion de tester les principaux mécanismes de la REDD.

A ce titre, il entre sous la juridiction du SESA de la REDD dont la validation est en cours. L’analyse du SESA a d’ailleurs pris en compte le Plan d’Investissement du FIP ainsi que les éléments de description opérationnelle figurant dans la note conceptuelle du projet. Cependant, étant donné l’ampleur particulière de ce projet, il a été décidé de produire pour le FIP un cadre de Gestion Environnementale et Social complet et spécifique, mais largement appuyé sur les résultats du SESA de la REDD, permettant ainsi d’en limiter en partie le coût.

L’objectif principal de cette étude est d’identifier à travers la mise à jour de six politiques de sauvegarde, les impacts environnementaux et sociaux positifs ou négatifs que la réalisation du FIP pourrait comporter. Pour chacune des catégories d’impacts, l’étude va préconiser les modalités d’atténuation dans le cas d’impacts négatifs, ou au contraire de valorisation ou d’amplification, dans le cas d’impacts positifs. L’esprit général des mesures d’atténuation est d’éviter dans la mesure du possible les activités à impact potentiel négatif, et , dans le cas où ces activités sont inévitables, de fournir de compensations au moins à hauteur des préjudices subis. L’étude devait examiner également des dispositifs institutionnels et opérationnels dont FIP entend se doter e faire toutes les suggestions pour les améliorer de telle sorte que la qualité du suivi, notamment environnemental et social, soit garantie.

  1. Objectif de l’atelier
  • Cet atelier de consultation nationale FIP, avec un ensemble d’acteurs nationaux ( du gouvernement, de la société civil et du secteur privé) a pour but de présenter :
  • Le programme d’Investissement Forestier (FIP)
  • Les résultats des consultations organisées dans les deux Provinces des impacts les plus probables et les plus importants;
  • Les grandes orientations de chaque cadre de gestion;
  • La structure de gestion de l’environnement pour le projet;
  • La gouvernement du projet;
  1. Méthodologie de l’atelier

La méthode proposée comprendre la présentation de chaque thème suivi d’un débat

  1. Résultats attendus de l’atelier

Les résultats attendus à l’issue de cet atelier sont :

  • La population a une meilleure connaissance du programme d’Investissement Forestier (FIP), à travers ses différents cadres de gestion;
  • Les mesures de gestion environnementale et sociale du projet proposées sont comprises et acceptées par consensus;
  • Les propositions sont faites par les participants et prises en compte dans l’exécution du projet.

Please note that this information has expired.