News Atelier de concertation des experts pour les activités des bioprospections du 06 au 07 Février 2014 à Kinshasa

L’objectif global poursuivi par l’atelier est de faciliter les concertations avec les parties prenantes sur toutes les  questions  relatives à la de la bioprospection.

  • Identifier les acteurs intéressés par les questions de la bioprospection ;
  • Sensibilisés les acteurs concernés sur les enjeux liés à l’accès aux ressources génétiques et au partage des avantages ;
  • Lancer le processus de mettre en place d’un comité national sur la bioprospection ;
  • Inventorier les initiatives et projets nationaux susceptibles d’être capitalisés par le processus d’élaboration de la stratégie nationale bioprospection et
  • Identifier les besoins pour la mise en œuvre des activités de bioprospection.

Les résultats attendus de l’atelier sont :

  • Les acteurs nationaux intéressés par les questions de bioprospection sont identifiés ;
  • Les acteurs sont sensibilisés sur les enjeux liés à l’accès aux ressources génétiques et le partage des avantages ;
  • Le Comité national sur la bioprospection est mise en place ;
  • Les initiatives et projet nationaux relatifs à la bioprospection sont inventoriés.
Source Direction de Développement Durable
Release date 01/02/2014
Contributor Adélard Mutombo
Geographical coverage RDCongo,
Keywords genetic resources

Contextes général

La biodiversité est protégée par un traité international connu sous le nom Convention sur la Diversité Biologique (CDB). La République Démocratique du Congo est Partie à cette Convention. Une des principes de   la CDB est qu’il  est reconnu aux Etats le droit  souverain sur les ressources génétiques se trouvant sur leurs territoires. Pour ce faire, les Etats peuvent mettre en place les conditions pour accéder à leurs ressources génétiques et assure que les avantages découlant de l’utilisation commerciale desdites ressources soient partagés de manière juste et équitable avec le pays fournissant ces ressources.

L’accès aux ressources génétique et le partage des avantages découlant de leur utilisation sont régis par le Protocole de Nagoya adopté en 2010 au Japon. Ledit protocole établit un cadre régulant comment les utilisateurs des ressources génétiques et des connaissances traditionnelles y associées  peuvent obtenir l’accès à de telles ressources et connaissance traditionnelles. Par ailleurs, le Protocole de Nagoya oblige les Parties à veiller à ce que les utilisateurs opérant sous leur juridiction respectent et les  connaissances traditionnelles y associées.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Protocole de Nagoya, la République démocratique du Congo est en plein processus de préparation d’une loi relative à l’accès aux ressources  génétique et le partage des avantages ainsi que l’élaboration d’une stratégie nationale en matière de bioprospection. Ledit processus est piloté par le Secrétariat Général à l’Environnement et Conservation de la Nature avec l’appui de la Banque Mondiale à travers le Projet Forêt et Conservation de la Nature.

Le code forestier définit la bioprospection comme toute activité consistant à inventorier ou évaluer les éléments  constitutifs de la diversité biologique importants pour sa conservation  et son utilisation durable tout en tenant comptes des normes d’inventaires prévus.

Les question relative à la bioprospection touchent plusieurs secteurs notamment la recherche scientifique , la santé l’agriculture, les entreprise privées, la justice la conservation de la nature, l’enseignement supérieur et universitaire, les organisation non gouvernementales, etc. la participation de tous les acteurs concernés conditionne la réussite du processus du développement de la stratégie nationale en matière de bioprospection.

  • Il est envisagé de lancer les processus de mettre en place un comité national composé national  des experts issus des institutions et organisations impliquées dans les activités relatives à la bioprospection . Ledit Comité sera chargé notamment d’émettre des avis et proposer des recommandations sur le processus de développement de la stratégie de  bioprospection, de l’élaboration de la loi ainsi de partager les informations sur les idées de projet bioprospection.
  • Ces assises devraient  permettre de dégager ou de générer des fiches de projets pour lesquelles on devra procéder à la recherche de financement.

C’est dans ce contexte que l’atelier de concertation des acteurs concernés par la biopropection est organisé.

Please note that this information has expired.