News Appel à candidatures pour l’octroi de bourses pour des visites d’études scientifiques sur la biodiversité en zoologie et en biologie du bois Année 2014

Grâce à un accord avec la Coopération au Développement Belge, le Musée royal de l’Afrique centrale (MRAC) à Tervuren (Belgique) dispose chaque année d’un certain
nombre de bourses pour des visites d’études scientifiques des collections du MRAC1 Ces bourses veulent faciliter l’accessibilité des données sur la biodiversité avec les
institutions africaines, comme stipulé dans la Convention sur la biodiversité biologique  dont la Belgique est signataire.

Concerned URL http://www.africamuseum.be/about-us/news
Source Muriel Van Nuffel Coordinatrice Stages groupés et visites d'Etudes
Release date 01/10/2013
Contributor Adélard Mutombo
Geographical coverage Afrique
Type Instituts Instituts
Keywords taxonomy

Dans le cadre de la Convention sur la Diversité biologique, le MRAC collabore avec l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (IRScNB). L’IRScNB dispose également d’un certain nombre de bourses. Celles-ci sont destinées au renforcement des capacités individuelles et institutionnelles pour la taxonomie et la gestion de collections des spécimens zoologiques des pays en voie de développement.

En principe, les bourses seront octroyées à des projets de recherches qui répondent aux obligations de la coopération au développement selon la Convention sur la Diversité
Biologique , impliquant les collections du MRAC et/ou l’expertise de son personnel scientifique et contribuant à l’identification, la conservation et l’usage durable de la biodiversité.

L’évaluation des projets de recherche par le comité interne d’évaluation du MRAC  portera sur l’adéquation du projet aux ressources disponibles au MRAC et les
réponses aux questions suivantes :
1. Le projet fait-il un usage optimal des collections du MRAC ou de l’expertise scientifique disponible ?
2. Comment le candidat exploitera les résultats de son travail au MRAC, y a–t-il un impact durable du projet ? Quelles sont les perspectives suite à la réalisation du
projet de recherches (publication, collaborations,….) ?

3. Le projet est-il pertinent à l’égard des conventions clés de la Coopération au Développement dans le cadre de la Convention pour la biodiversité biologique ? Tels que :
• l’échange d’information, des résultats de recherches et de la connaissance spécialisée,
• la promotion de la coopération technique, scientifique et de la recherche, particulièrement à travers des programmes de recherche associés, l’échange d’experts,
• l’offre d’un enseignement et d’une formation scientifique et technique, le développement de la capacité humaine, le renforcement institutionnel,
• un support à la conservation in-situ ou ex-situ,
• une attention spéciale pour les environnements les plus vulnérables (p.ex. : îles, forêts, montagnes, zones arides).

4. Le projet intègre-t-il un ou plusieurs des thèmes prioritaires identifiés par la Coopération au développement dans l’étude sur la biodiversité ?
• Gestion durable de l’eau, incluant l’usage et la gestion durable des zones humides
• Lutte contre la désertification et la dégradation des terres
• Conservation et gestion durable des forêts
• Amélioration de la gestion écologique des villes et des faubourgs
• Lutte contre les conséquences du changement climatique

5. Quel est le niveau des bienfaits directs ou indirects pour la conservation de la biodiversité ou pour sa compréhension ?
6. Quel est le niveau de bienfaits directs ou indirects pour l’usage durable de la biodiversité ou pour sa compréhension ?

Please note that this information has expired.