File Propriétés agronomiques et potentiel d’atténuation des changements climatiques d’une agro-forêt de type culture en assiettes sous tapis vert en restauration de sols dégradés à Kisangani (RD Congo)

Download Thèse Pyame Synthèse p1.pdf (French, 3 MB)
View Open in browser
Upload date 02 Nov 2016
Contributor Consolate Kaswera
Geographical coverage R.D.Congo,
Keywords Culture en assiettes sous tapis vert, abattis-brûlis, sol dégradé, changement climatique, agro forêt,
Release date 02/11/2016
All versions
# Language File name Contributor Upload date Size Content type
1 French Thèse Pyame Synthèse p1.pdf (current) Consolate Kaswera 02 Nov 2016 3 MB application/pdf

La mise au point de systèmes intégrés et multi fonctionnels d’agro foresterie, à  potentiel aussi bien de séquestration de C, de sédentarisation agricole que de dépaupérisation paysanne, est aujourd’hui à l’avant plan des préoccupations de la CCNUCC. Elle permet à l’Afrique, notamment, de concrétiser l’effort de réduction de la déforestation et d’obtenir l’éclosion à domicile des stratégies climatiques mondiales. La culture en assiettes sous tapis vert (ATV), une approche conservatoire qui innove le système traditionnel d’Abattis-brûlis, se lance dans cette perspective.  Des essais factoriels ciblant un terroir fortement dégradé ont été organisés de 2008 à 2012, à Kisangani (RD Congo), pour en examiner la faisabilité et en mesurer tant les performances agronomiques que le potentiel d’atténuation face aux changements climatiques. Des dispositifs en blocs randomisés complets confrontant les 2 systèmes (Tapis vert et Abattis-brûlis) ont été adoptés. Des analyses pédologiques comprenant la texture, la structure, DA, pH, Ntot., CO, Ca, Mg, K, Na, P, sat. bases (%), sat. Al (%), ont alors été effectuées suivant les modalités opératoires présentées par Pauwels et al. (1998). L’évaluation des propriétés biologiques concernait alors les germes microbiens totaux (Lambert, 1987 ; Kazadi, 2012), les lombrics totaux (Lavelle, 1973, 1983 ; Lavelle et al, 1997), le potentiel mycorhizogène du sol (Vierheilig et al., 1998) et le potentiel nodulant du sol (Martin et Lemanceau, 2007). Enfin, des prospections morpho-édaphiques (De Blic, 1990 ; Gballou et Gnahoua, 1990), des analyses dendrologiques (Lokombe, 2013) et l’évaluation du C de divers compartiments du sol (Séguy et al., 2002 ; Jones, 2001, 2007) ont permis d’établir une approche multicritère fiable de mesurage des puits C jugée plus adaptée aux agro forêts complexes. Les résultats obtenus indiquent, pour le nouveau système, une nette amélioration (p < 0,001) des rendements culturaux, des majeures propriétés physiques, chimiques et biologiques du sol et du potentiel tant à la séquestration du C qu’à la valorisation des engrais et des eaux pluviales. La contribution aux performances observées (variance) est de 90% pour le facteur "système ATV" contre 1% pour "l’engrais NPK" lui associé.  Ceci permet d’affirmer que la "culture en assiettes sous tapis vert" peut, en agriculture urbaine sur sol dégradé, se substituer valablement au système traditionnel d’Abattis-brûlis. Le fondement de ces performances s’observe dans la haute production d’intrants organiques recyclables et la protection antiérosive par la jachère-herbage à Mucuna pruriens, Pennisetum purpureum et Albizzia chinensis. Soit 37 tMS/ha/6mois dont 12 d’intrants racinaires (5 et 1,3 t pour Abattis-brûlis).  Enfin, l’évaluation multicritère entreprise a conduit à l’éclatement du réservoir carboné en 5 compartiments spécifiques, en plus de la strate arborée faisant l’exclusivité dans la méthode d’évaluation du carbone forestier, se révélant dès lors plus méticuleuse que celle-ci. Ce qui pousse à la recommander pour les agro forêts complexes, du fait qu’elle tient bien compte de l’intégralité et de la spécificité des compartiments écologiques du système sol-végétation.