File Contribution à l'étude de la pharmacopée Zaïroise traditionnelle; -légumineuses médicinales et toxiques du Kasaï Occidental

Download D.A MABIKA 1982.pdf (French, 42 MB)
View Open in browser
Upload date 31 Jan 2017
Contributor Judith Tsongo
Geographical coverage Kasaï Occidental, R.D Congo
Keywords Légumineuses médicinale, Pharmacopée Zaïroise , guérisseurs
Release date 31/01/2017
All versions
# Language File name Contributor Upload date Size Content type
1 French D.A MABIKA 1982.pdf (current) Judith Tsongo 31 Jan 2017 42 MB application/pdf

L'étude des Légumineuses médicinale et toxiques du Kasai Occidental est une contribution à l'élaboration de la Pharmacopée Zaïroise traditionnelle dont l'intérêt, comme celui des drogues qu'elle renferme, n'est plus à démontrer. A ce propos, Dr. J. Kerharo, ancien Professeur de Pharmacognosie à l'Université de Dakar écrit : "Dans la vieille civilisation africaine, le féticheur et le guérisseur avaient leur place marquée dans la communauté villageoise. Mais, ce te civilisation, bouleversée par les guerres continuelles, la raite des esclaves, la colonisation et maintenant par l'essor de a technique avec en outre les incidences du phénomène social d l'Indépendance, a perdu son originalité première et il faut patiemment en rechercher les traces. Dans toute l'Afrique noire, nous nos yeux pourrait-on dire, on constate la disparition progressive des guérisseurs de métier et la dégradation de leurs connaissances. Raison de plus par conséquent pour considérer comme tâche pressante et indispensable l'étude de la pharmacopée traditionnelle dans lointain et vague... un on dit "Keraharo 1974).

N'est-il pas vrai qu'une meilleure flore médicinale et toxique seulement pour son exploitation rationnelle, conservation ?

Quant aux Légumineuses, nous devons souligner que ces plantes,- par la diversité de leurs production chimique et par leur grande activité, présentent un intérêt exceptionnel tant au point de vue médical qu'industriel. Tous les grands groupes phytochimique sont représentés : gommes et mucilages, productions résineuses et balsamiques, tannins, alcaloïde, phytalbumines, oléagineux, hétérosides, produit insecticides.

D'après DENOEL (1958), les principaux représentants utilisés en matières médicinales se répartissent comme suit entre les trois familles :

- Mimosaceae

Acacia spp., notamment A. Sénégal (L) ) Willd.

- Caesalpiniaceae

Haematoxylon compechianum L., Cassia fistula L., C. acutifolia Del., C. angustifolia Vahl, C. obovata Coll. C. spp. (Sénés divers), Tamarindus indica L., Ceratn ia siliqua L., Krameria triandra Ruiz., Copaifera spp, Trachylobium spp.,Erytrophleum spp.

-Papilionaceae

Glycyrrhiza glabra L., Derris spp. Lonchocarpus spp., Indigofera spp., Pterocarpus spp.,Astragalus spp., Andira aroroba, Myrosylon pereirae, Genista scoporia L., Fenugrec, Arachis hypogea, Soja hispida, Phaseolus spp., Abrus precatorius L., Dipteryx odorata Willd., Physostigma venenosum Balf., Erythrina spp., Galego-nononis spinosa L., Anthyllis vulneraria L.