File Etudes floristique et structurale des forêts dans le domaine de chasse de Rubi-Télé (Province de Bas-Uélé, République Démocratique du Congo)

Download Article Rubi-télé.pdf (French, 1 MB)
View Open in browser
Upload date 16 Jan 2017
Contributor bienfait,Jean-Léon kambale
Geographical coverage Rubi télé, bas-uélé, R D Congo
Keywords Biodiversité, Aires protégées, Bas-Uélé province, République Démocratique du Congo.
Release date 16/01/2017
All versions
# Language File name Contributor Upload date Size Content type
1 French Article Rubi-télé.pdf (current) bienfait,Jean-Léon kambale 16 Jan 2017 1 MB application/pdf

La République Démocratique du Congo fait partie des pays qui attachent beaucoup d’importance à la conservation et à la gestion durable des ressources naturelles. C’est dans ce cadre qu’une étude floristique a été réalisée afin d’évaluer la diversité biologique végétale du domaine de chasse de Rubi-Télé pour une bonne gestion durable. Ce domaine est situé dans la Province de Bas Uélé, Territoire de Buta et dans la Collectivité de Monganzulu, village Sukisa (N : 02° 19' 072’’ E : 024° 58’368’’ ; altitude : 471 m). Cette réserve a une superficie de 9080 km2. Tous les individus de diamètre ≥ 10 cm ont été inventoriés et mesurés à 1,30m au-dessus du niveau du sol. Nous avons opté pour un échantillonnage ciblé consistant à délimiter les parcelles de 50 m X 50 m (forêt mixte) et où le Gilbertiodendron dewevrei (forêt mono-dominante) était abondant. L’étude menée dans le domaine de chasse de Rubi-télé sur une surface de 2 ha a permis de recenser de 452 individus dans la forêt mixte répartis en 79 espèces et 28 familles ; par contre, dans la forêt à Gilbertiodendron dewevrei nous avons recensé 267 individus répartis en 30 espèces appartenant à 14 familles. La surface terrière pour la forêt à Gilbertiodendron dewevrei est de 32,3m2/ha et celle de la forêt mixte est de 23m2/ha. Julbernadia seretii est plus abondante avec un taux de 11,95%, dans la forêt mixte. La famille de Fabaceae vient en tête avec 30,87%. Pour la forêt à Gilbertiodendron dewevrei,  l’espèce abonde son biotope (46,44%). La famille des Fabaceae est en tête avec 64,12%, Il ressort de cette étude que la forêt mixte montre une dispersion des valeurs de richesse spécifique que la forêt à Gilbertiodendron dewevrei car la valeur de ses indices de diversité sont faibles