File Etude de l'effet de lisière sur la réaction ou PH du sol dans un paysage fragmenté de la cuvette centrale congolaise:cas de la reserve de Masako

Download D.A LOKONDA 2007.pdf (French, 26 MB)
View Open in browser
Upload date 20 Jan 2017
Contributor bienfait,Jean-Léon kambale
Geographical coverage Masako, Kisangani, Province de la Tshopo, R D Congo,
Keywords Effet de lisière, PH, Paysage fragmenté, Cuvette centrale congolaise
Release date 20/01/2017
All versions
# Language File name Contributor Upload date Size Content type
1 French D.A LOKONDA 2007.pdf (current) bienfait,Jean-Léon kambale 20 Jan 2017 26 MB application/pdf

La notion de lisière est devenue l'un des concepts clé en écologie, principalement étudié comme indicateur des changements globaux. Nous nous sommes proposé d'étudier ses effets sur Ie PH du sol dans un paysage anthropisé de la cuvene centrale congolaise. afin de comprendre la nature du changement qu'elle induit sur ce paramètre abiotique du sol. Nous avons effectué nos travaux de recherche dans Réserve forestière de MASAKO, en raison de la diversite d'habitats qui la compose et qui correspond aux différents stades de reconstitution de la forêt ombrophile équatoriale.Deux transects parallèles, longs de 1.200 m chacun et traversant deux types adjacents d'occupation de sol notamment une forêt et une zone en déprise agricole (jachère vieille de plus ou moins cinq ans). Ces deux transects ont constitué nos sites d'observations et de prélèvement d'échantillons. Le pH-H20 comme le pH-KCI ont été mesuré à l'aide d'un pHmètre selon le protocole méthodologique mis au point par Duchaufour .La mise en graphique des valeurs de pH a permis de"repérer et de déterminer les largeurs des lisières à travers une observation visuelle (basée sur la courbe du changement du facteur écologique), une analyse statistique, ainsi que l'analyse de la vitesse du changement du facteur écologique. L'analyse des courbes des valeurs moyennes du pH-H20 comme celles du pH-KCI a révélé la présence des lisières aux valeurs fort contrastées par rapport aux zones d'occupation du sol adjacentes. D'une manière générale, l'effet de lisière entraîne une baisse du pli du sol; cet effet est beaucoup plus perceptible en jachère et sur couches superficielles du sol (présence des zones plus épaisses) qu'en forêt et sur couches sous-jacentes. Cette situation s'expliquerait par la variabilité des facteurs microclimatiques tels le taux d'humidité,la luminosité. et les températures ambiantes, qui induisent des conditions biotiques différentielles (WILLIAM, 2001). De même, l'influence des lisières sur le pH diminue avec la profondeur. Il est possible qu'à une profondeur donnée du profil, l'influence de la lisière cesse.Des études biologiques, et physiques et chimiques approfondies du sol nécessitent d'être menées en vue de donner des réponses appropriées à plusieurs interrogations que suscitent les conclusions de ce travail.