File Diversité et régénération des essences forestières exploitées dans les forets des environs de Kisangani (RD Congo)

Download D.A BOYEMBA 2006.pdf (French, 27 MB)
View Open in browser
Upload date 23 Jan 2017
Contributor Judith Tsongo
Geographical coverage Kisangani, RD Congo,
Keywords régénération, exploitation forestière, gestion durable, aménagement,
Release date 23/01/2017
All versions
# Language File name Contributor Upload date Size Content type
1 French D.A BOYEMBA 2006.pdf (current) Judith Tsongo 23 Jan 2017 27 MB application/pdf

La République Démocratique du Congo est l'un de pays d'Afrique centrale où l'exploitation forestière est restée modeste, voire faible, toute la décennie passée. Elle vient cependant de s'engager à augmenter sa production effective de bois, actuellement inférieure à 100000 m3, à plus d'un million de m3 par an durant la période 2006-2007. Afin de conserver son patrimoine naturel exceptionnel et d'exploiter durablement ses ressources, le pays doit disposer des informations fiables sur les écosystèmes forestiers congolais et les espèces forestières qui les composent. Ce travail réalisé dans le cadre de programme de formation de DEA (Diplôme d'Etudes Approfondies), s'inscrit donc dans le but principal de rassembler des données sur la diversité des peuplements végétaux et sur la régénération et l'écologie des espèces forestières exploitées dans toute la cuvette centrale congolaise, en particulier les forêts exploitées ou sous exploitation des environs de Kisangani. Les concessions des sociétés d'exploitation forestière basées à Kisangani ont constitué nos sites de recherche. Après avoir expliqué la méthode et les dispositifs expérimentaux qui nous ont permis d'effectuer nos recherches sur le terrain, les résultats obtenus visent à caractériser la forêt étudiée en décrivant sa diversité végétale. Cette diversité est analysée sur l'ensemble du peuplement et sur des ensembles structuraux définis, notamment les arbres de la strate dominante, les arbres de la strate dominée, les plantules et jeunes plants d'arbres de sous-bois non perturbé et de sous-bois perturbé par l'exploitation(trouées). Il ressort de cette analyse de la diversité comparée entre strates que la diversité d'un peuplement végétal augmente de la strate supérieure à la strate inférieure, la strate des arbres dominés est plus diversifiée. L'intérêt se pose ensuite sur les essences commerciales exploitées à Kisangani dont la régénération, le tempérament ainsi que le mode de dispersion sont examinés afin d'évaluer les impacts probables de j'exploitation forestière. Il ressort de la comparaison de deux sous-ensembles de sous-bois qu'après l'ouverture de la canopée, la composition floristique qui renaît dans les trouées est différente de celle de sous·bois non perturbé par l'exploitation, et cela par l'installation dans la trouée des espèces héliophiles strictes qui proviennent soit du potentiel séminal édaphique soit du potentiel extérieur.