File Contribution à l'inventaire et étude de l'activité des extraits des plantes sur la morphologie des drépanocytes

Download D.A MAKELELE 2008.pdf (French, 19 MB)
View Open in browser
Upload date 18 Jan 2017
Contributor Judith Tsongo
Geographical coverage Babogombe, Kisangani, R.D. Congo
Keywords Antidrépanocytaire, Drépanocytes, Normalisation
Release date 18/01/2017
All versions
# Language File name Contributor Upload date Size Content type
1 French D.A MAKELELE 2008.pdf (current) Judith Tsongo 18 Jan 2017 19 MB application/pdf

Les populations de Kisangani et de Babogombe ( R.D.Congo ) utilisent des plantes médicinales pour se soigner de la drépanocytose. Dans le but de recenser ces plantes et de vérifier leur activités antidrépanocytaires , une enquête préalable suivie d'une étude in vitro des extraits des plantes sur la morphologie des drépanocytes a été conduite. Sur les 18 plantes antidrépanocytaires citées par nos informateurs, 33 % appartiennent à la famille des Euphorbiaceae. 58 % de l'ensemble des plantes antidrépanocytaires de notre région sont classées comme vulnérables. 90 % de nos plantes ont montré une activité antidrépanocytaire qui se traduit par une réversibilité des drépanocytes falciformés en forme ovales. Nos extraits de plantes sont donc actifs sur la morphologie des érythrocytes falciformes. L'espèce Ricinodendron heudelotii ( Bail) , appartenant à la famille des Euphorbiaceae , a montré un fort taux de normalisation des drépanocytes ( 76 %) et la plus faible Concentration Minimale de Normalisation des drépanocytes (C.M.N. =0,3924 mg/ml). Les drogues isolées à partir des plantes antidrépanocytaires seraient une voie de recherche intéressante en pharmacie en vue d'une solution dans le traitement de la drépanocytose.