File Analyse floristique et structurale des forêts secondaires matures de la Réserve forestière de Yoko (Ubundu, R. D. Congo)

Download patience.pdf (French, 2 MB)
View Open in browser
Upload date 19 May 2017
Contributor Judith Tsongo
Geographical coverage Yoko, P.O, RDC
Keywords Forêt secondaire, diversité, structure, Yoko
Release date 19/05/2017
All versions
# Language File name Contributor Upload date Size Content type
1 French patience.pdf (current) Judith Tsongo 19 May 2017 2 MB application/pdf

Ce travail est le résultat  d’une étude floristique et structurale réalisées dans la forêt  secondaire vieille de la Réserve forestière de Yoko.
L’objectif global de ce travail était de déterminer les caractéristiques floristiques et structurales de forêts secondaires.
Les objectifs spécifiques étaient  de déterminer les paramètres structuraux de peuplement (surface terrière, fréquence relative, abondance et dominance, indice de diversité et la structure diamétrique des arbres) et de comparer la composition spécifique des parcelles (50m x 50m) éloignées et celles  proches ou en contact des forêts primaires.
 
La méthode que nous avons utilisée était celle de transect et  a  permis d’inventorier 892 individus à dbh supérieur  ou égales  à 10 cm  dans 8 parcelles de 50 x 50 m , formant une superficie globale de 2 ha . Cette forêt  est  riche  constituée de 136  espèces  reparties  en  104  genres  et  34  familles . Les espèces Pycnanthus angolensis et Funtumia elastica ont montré des valeurs de densité et fréquence élevées dans les différentes parcelles.
La densité ligneuse (dbh  supérieur  ou égale à 10cm) est de 446 individus /ha (pour une surface terrière de 34,23 m²/ha). Les familles Fabaceae, suivie des Euphorbiaceae, Moraceae, Myristicaceae et Combretaceae  sont celles qui ont les plus fortes valeurs d’indices d’importance (VIF).
La présence des espèces du genre Diospyros, et des espèces Grossera multinervis et Staudtia gabonensis témoignent d’une maturité très prononcée de ces forêts par rapport à d’autres forêts secondaires décrites dans les environs de Kisangani.