File Evaluation par télédétection des effets de la déforestation et de la dégradation des forêts à Kisangani (Cas de la Région forestière de Masako)

Download MIKWA_DES_2010.pdf (French, 3 MB)
View Open in browser
Upload date 23 Jan 2017
Contributor Judith Tsongo
Geographical coverage Masako, Kisangani, RD Congo,
Keywords fragmentation
Release date 23/01/2017
All versions
# Language File name Contributor Upload date Size Content type
1 French MIKWA_DES_2010.pdf (current) Judith Tsongo 23 Jan 2017 3 MB application/pdf

La déforestation en Afrique et principalement en République Démocratique du Congo est un phénomène mal mesuré, elle provoque la disparition de bon nombre d'espèces végétales ou animales. La dernière évaluation de l’Organisation pour l’Agriculture et l’Alimentation constate que 13 millions d’hectares de forêts ont disparu chaque année entre 2000 et 2005. Cette étude est basée sur l'évaluation par télédétection de la déforestation dans la région forestière de Masako à Kisangani(RDC). C'est une étude préliminaire aux recherches futures, qui vise à quantifier la dynamique diachronique de l’occupation du sol en utilisant les techniques de la Cartographie par télédétection, des systèmes d’information géographiques et de l'écologie du paysage. Nous avons utilisé des images Landsat p176r060 de janvier 1990 et de mars 2001, pour faire la cartographie de l’occupation du sol.la méthode de classification a été utilisée, six classes ont été retenues afin d’appliquer un SIG sous Arcgis 9.2 et faciliter les calculs d'indices spatiales sous Patch Analyst 3.4. La matrice de confusion a été utilisée pour valider les résultats de la classification, la matrice de  transition, le taux annuel de déforestation, le processus de transformation spatiale, la dimension fractale ainsi que les indices de structure spatiale ont été utilisé pour quantifier la fragmentation du paysage forestier. Des résultats obtenus, toutes les différentes méthodes prouvent qu’il ya eu un changement dans l’occupation du sol en l’espace de 11 ans, Ces indices descriptifs du point de vue spatial ont été croisés pour définir et évaluer le degré de l'hétérogénéité spatiale et de déforestation dans cette zone. Ainsi en comparant les résultats obtenus, nous avons constaté que le paysage forestier est en plein changement à Kisangani. La fragmentation reste intense pour les classes des forêts denses et de la foret secondaire. La classe dominante est celle de champs et jachères. Cet état de lieu, nous permet de prévoir la poursuite de cette étude. Elle pourra se focaliser sur l'évaluation et à la cartographie de la déforestation à Kisangani.