File Les lianes des jachères de Kisangani(Congo) : Flore, abondance et relations avec les hôtes

Download Héraclite Bikumbu Binzangi.pdf (French, 4 MB)
View Open in browser
Upload date 04 Jun 2018
Contributor Judith Tsongo
Geographical coverage Kisangani, Tshopo, La République démocratique du Congo
Keywords jachères, associations, unité phytosociologique
Release date 12/06/2018
All versions
# Language File name Contributor Upload date Size Content type
1 French Héraclite Bikumbu Binzangi.pdf (current) Judith Tsongo 04 Jun 2018 4 MB application/pdf

Cette recherche a porté sur 4 diffirents types de jachères appartenant aux associations suivantes : Triumfetta cordifolia et Selaginella myosurus, Aframomum laurentii et Megaphrynium macrostachym, Trema guineensis et Vernonia conferta, Hymenocardia ulmoides et Manotes pruinosa. On y a recensé 3875 individus regroupés dans 123 espèces classées dans 99 genres rangés dans 47 familles dont la moyenne par association est de 252,3 individus.
On note une prédominance des espèces non lianescentes avec 66 espèces (53,7%) sur les lianes avec 57 espèces (46,3%). Par contre, les lianes sont plus denses que les espèces non lianescentes ; 9007,68 lianes ha-1 contre 6351,51 individus non lianescent par hectare. La surface terrière pour les lianes est de 0,117
m2  ha-1  et elle est de 2,111 m2  ha-1 pour les non lianescentes.
Toutes ces espèces recensées dans les 4 associations forment un fond floristique commun, car ces associations appartiennent à une unité phytosociologique au rang d'alliance Caloncoba-Tremion. Les diamètres de tiges de lianes sont très réduits : 97,91% de lianes forment la classe de diamètre de tige compris entre 1 et 19 mm. Les non lianescents par contre forment à 59,61% cette même classe de diamètre. Le petit diamètre de tige de liane et de non lianescents témoigne de la jeunesse de la végétation des jachères étudiées.
A cause de leur jeunesse, les lianes colonisent une seule plante. Cette catégorie des lianes portées par une seule plante constitue 49,17% de l'ensemble de lianes recensées. Le choix de lianes à coloniser une plante ne dépend que de la distance qui sépare la liane de la plante hôte (de 0 à 50 cm pour 62,99% de lianes) et de la présence de lianes antérieures sur la plante hôte
.

A côté de lianes colonisant une seule plante existe une catégorie de lianes libres et dressées appelées autoportantes (18,10% de lianes dont Manniophyton fulvum est dominante). Une autre catégorie est celle des plantes non colonisées : 66,05%.
Au sein des jachères où l'intensité de la lumière solaire est la même, les lianes sciaphiles ou hémi-sciaphiles ont développé quelques adaptations pour la tolérer : la forme autoportante et le diamètre réduit de tige de lianes.