File Etude de peuplement du sous-bois dans la partie Nord de la resèrve forestière de Yoko, Ubundu(Province Orientale, République Démocratique du Congo)

Download TFE Jean de Dieu MANGAMBU.pdf (French, 9 MB)
View Open in browser
Upload date 12 Jun 2018
Contributor Judith Tsongo
Geographical coverage Yoko, Ubundu, PO, RDC
Keywords peuplement, sous-bois, spermatophytes , Angiospermes
Release date 12/06/2018
All versions
# Language File name Contributor Upload date Size Content type
1 French TFE Jean de Dieu MANGAMBU.pdf (current) Judith Tsongo 12 Jun 2018 9 MB application/pdf

Notre étude porte sur le peuplement du sous-bois de la réserve forestière de Yoko, partie Nord.

Le milieu prospecté nous a conduit aux résultats ci-après:6526 specimen répartis en 299 espèces différentes.

Les spermatophytes dominent avec 290 espèces appartenant aux deux sous embranchements. Les Angiospermes prédominent avec 289 espèces réparties en 201 genres, 67 familles,37 ordres,9sous-classes et2classes.

Dans cette flore, les phanérophytes prédominent (82,95%) à dissémination de type sarchochore (69,8%), à la distribution phytogéographique guinéo-congolaise : (62,87%) et à statuts phytosociologique Strombosio-Parinarietea.

La similarité de coefficient de SORENSEN appliquée entre le sous-bois et la strate supérieure donne une proportion faible entre les deux communautés(36%). La communauté d'avenir de la strate supérieure ici dans le sous-bois est de 72% suivant la similarité du
coefficient de SORENSEN.

Le coefficient hypothétique entre les pépinières et les espèces définitives de sous-bois est de 47,1% ≤ x ≤52,85%. Les espèces herbacéessont moins représentées(16%).

Suivant deux méthodes utilisées, la richesse aréale évaluée sur 2,5 hectares les plus élevéé dans le transect est celle de l'espèce Cynometra alexandri(Caesalpiniaceae) suivi de Scaphopetalum thonneri (Sterculiaceae). La fréquence relative sur transect est celle de
Scatphopetalum thonneri(Sterculiaceae) suivi de Mamniophytom fulvnm (Euphorbiaceae).

L'abondance des taxons la plus dominante dans le transect est celle de Cynometra alexandri (Caesalpiniaceae).

Les familles les plus diversifiées du transect sont:
Caesalpiniaceae, Rubiaceae et Euphorbiaceae. La richesse aréale évaluée sur 6 relevés phytosociologiques qui couvrent 664 ares la plus élevée est de Nephrolepsis biserrata (Nephrolepidaceae) et Thaumatococcus danelic(Maranthaceae) le coefficient d'abondance dominance est celle de Manmiophytum fulvum(Euphorbiaceae) dans les relevées.

Les familles les plus diversifiées dans les relevées sont : Rubiaceae, Caesalpiniaceae, Sterculiaceae et Euphorbiaceae.