File Influence de l'exploitation forestière sur les espèces exploitées produisant les chenilles :Cas d'Entandrophragma angolense (Tiama) dans la concession de Bego-Congo (Ubundu, Province de la Tshopo, R.D.Congo)

Download TFE DADUA MPAMBA.pdf (French, 8 MB)
View Open in browser
Upload date 25 Sep 2018
Contributor Judith Tsongo
Geographical coverage Concession Bego-Congo, Ubundu, Province de la Tshopo, R.D.Congo
Keywords Influence, exploitation forestière, espèces, produisant, chenilles, Entandrophragma angolense
Release date 25/09/2018
All versions
# Language File name Contributor Upload date Size Content type
1 French TFE DADUA MPAMBA.pdf (current) Judith Tsongo 25 Sep 2018 8 MB application/pdf

La présente étude a été menée dans la concession BEGO-CONGO ayant une superficie de 3.7942 ha. L'étude a porté sur l'influence de l'exploitation forestière sur les espèces exploitées produisant les chenilles : cas d'Entandrophragma angolense (Tiama).
Cette espèce ayant été choisie suite à son utilité pour les concessionnaires et les populations riveraines.

A l'issu de notre étude, les résultats ont montré que dans une même forêt.
Au total 12 individus d'Entandrophragma angolense ont été inventoriés dans le bloc C3 exploité et 7 individus dans le bloc B3 non exploité avec une superficie terrière respectivement de 0,010 m²/ha et 0,008 m²/ha. Nous pouvons noter que cette exploitation a conduit à la modification de la structure de la population (Densité et Surface terrière), d'où à l'appauvrissement de la population de cette espèce très recherchée par les concessionnaires.

Au cours de ce travail, deux blocs permanents réalisés par l'entreprise BEGO CONGO dans les sites d'étude(C3 et B3) ont servi pour nos investigations. Chaque bloc a la forme d'un rectangle et possède une superficie de 1000 ha, soit 5000 m x 2000 m
(10 000 000 m²). Il est composé de deux sous blocs de 500 ha chacun, soit 5000 m x 1000 m (5000000 m²). Chaque sous bloc est constitué de 20 parcelles formant un quadrillage d'une superficie de 25 ha par parcelle, soit 250 mx 1000m (250000m²), où les ligneux à DHP > 50 cm ont été recensés. Les deux blocs ont été choisis sur base des résultats d'inventaire d'exploitation dans la concession forestière installée entre les PK 69 et 100 dont l'un en exploitation et l'autre non encore exploité.

L'exploitation forestière présente d'influences négatives sur la structure des peuplements et population d'Entandrophragma angolense dans la concession BEGO CONGO. Ainsi, il est souhaitable de revoir le diamètre exploitable à la hausse, d'appliquer une exploitation à impact très réduit ou élargir la durée de la rotation pour une gestion durable de cette espèce convoitée par le concessionnaire et les populations riveraines.