File Etude de la dynamique du carbone organique du sol et de la biomasse aérienne des forêts monodominantes à Pericopsis elata (Harms) Van Meeuwen dans la réserve forestière de Yoko (Ubundu, Tshopo, RDC)

Download TFE Judith KAHINDO ZAINA.pdf (French, 10 MB)
View Open in browser
Upload date 18 Oct 2018
Contributor Olivier Basa
Geographical coverage Ubundu, Tshopo, RD Congo
Keywords biomass
Release date 18/10/2018
All versions
# Language File name Contributor Upload date Size Content type
1 French TFE Judith KAHINDO ZAINA.pdf (current) Olivier Basa 18 Oct 2018 10 MB application/pdf

Cette étude a porté sur la dynamique de carbone organique du sol et de la biomasse aérienne dans des peuplements monodominants à Pericopsis elata sur deux hectares dont respectivement, un dans la forêt de Yoko et de Biaro où des inventaires de tous les individus de P. elata de diamètre (dhp) ≥ 10 cm ont été réalisé.

Nous avons travaillé dans deux peuplements d'observations permanentes pour étudier la dynamique de carbone du sol et aérien dans la forêt monodominante de P. elata : un hectare à Yoko et un hectare dans la forêt de Biaro, dont chacun était subdivisé en quatre placette de 50 m x 50 m.

Nous avons comparé les structures des deux peuplements (densité, surface terrière, structure diamétrique). Nous avons aussi étudié la biomasse aérienne, le carbone aérien, la densité apparente du sol la teneur en carbone organique du sol et le stock de carbone organique du sol dans les peuplements en étude.

Les tests de corrélation nous ont permis d'apprécier les relations entre les différents paramètres étudiés Les résultats obtenus indiquent que :

  • Un total de 26 tiges de dhp ≥10 cm, soit une densité de 13 individus/ha et une surface terrière moyenne de 6,52 m²/ha ont été obtenus ;
  • La structure des peuplements étudiés est irrégulière, en cloche pour le premier qui ne présente que des tiges de plus de 50 cm de dhp alors que dans le second, seules les tiges de moins de 30cm ont été enregistrées, laissant penser qu'il s'agit d'un peuplement jeune en progression ;
  • La biomasse aérienne enregistrée est respectivement de 88,54 et 2,78 t/ha pour le premier et second peuplement étudiés ;
  • Le stock moyen de carbone organique du sol est de 24,98 t/ha ;
  • Une relation positive mais non significative, est enregistrée entre la biomasse aérienne, le carbone aérien et la teneur et le stock de carbone organique. Il en est de même du DHP et de la surface terrière qui corrèlent positivement mais non significativement avec la teneur et le stock de carbone organique du sol.