File Etude comparée de la structure et de la biomasse ligneuse de Pericopsis elata (Harms) Van Meeuwen CM plantations cas de Layon, Martineau et Blanc-étoc à Yangambi. I.N.E.R.A (Isangi, Province de la Tshopo, R.D. Congo)

Download TFE ASSANI MASUDI.pdf (French, 4 MB)
View Open in browser
Upload date 25 Sep 2018
Contributor Judith Tsongo
Geographical coverage Yangambi, I.N.E.R.A, Isangi, Province de la Tshopo, R.D. Congo
Keywords biomass
Release date 25/09/2018
All versions
# Language File name Contributor Upload date Size Content type
1 French TFE ASSANI MASUDI.pdf (current) Judith Tsongo 25 Sep 2018 4 MB application/pdf

Etude comparée de la structure et de la biomasse ligneuse de Pericopsis elata (Harms) Van Meeuwen en plantations cas de Layon, Martineau et Blanc-étoc à Yangambi. I.N.E.R.A (Isangi, Province de la Tshopo, R.D.Congo).

L'étude de l'analyse comparée de la structure et de la biomasse de Pericopsis elata issue de 3 méthodes différentes dans les plantations à Pericopsis elata à Yangambi a conduit à l'inventaire de 423 individus dans l'ensemble de 3 méthodes dont 219 pour la méthode de Layon, 122 individus pour celle de Martineau et 83 individus pour celle de Blanc-étoc.

L'objectif général de ce travail est de caractériser la structure et la quantité de la biomasse produite dans les plantations à Pericopsis elata à Yangambi.

Un inventaire en plein a été fait au sein des plantations à Pericopsis elata à Yangambi issuent de trois méthodes d'enrichissement où tous les individus à dhp>10cm de différentes espèces ont été mesurés à 1,30 m au dessus du sol.

Pour l'estimation de Biomasse, l'échantillonnage était constitué de 182 arbres non abattus de Pericopsis elata dont :

  • 95 individus pour la méthode de Layon,
  • 50 individus pour la méthode de blanc-étoc et
  • 37 individus pour la méthode de Martineau.

Depuis la création de chaque plantation, nous avons trouvé :

  • 196 t/ha de biomasse après 75 ans dans la méthode de Layon,
  • 328,11 t/ha de biomasse après 73 ans dans la méthode de Blanc-étoc et afin,
  • 323,08 t/ha de biomasse après 77 ans dans la méthode de Martineau.