File Dynamique de la population d’Anthonotha fragrans (Bak. f.) Exell & Hillcoat dans la parcelle permanente du bloc nord de la réserve forestière de Yoko (Ubundu Province Orientale, RDC)

Download TFE Gérad KUNGWABAKU MUHITO.pdf (French, 3 MB)
View Open in browser
Upload date 10 Oct 2018
Contributor Olivier Basa
Geographical coverage Ubundu, Province Orientale, RD Congo
Keywords population
Release date 10/10/2018
All versions
# Language File name Contributor Upload date Size Content type
1 French TFE Gérad KUNGWABAKU MUHITO.pdf (current) Olivier Basa 10 Oct 2018 3 MB application/pdf

L'étude est basée sur la dynamique de la population d’Anthonotha fragrans (Bak. F.) Exell et Hillcoat dans le dispositif du bloc nord de la réserve forestière de Yoko (Ubundu, Province Orientale, RDC).

L'objectif général est d'étudier la dynamique de population d'Anthonotha fragrans dans la parcelle permanente du nord de la réserve forestière de Yoko.

La prise de données a été faite dans la parcelle permanente de 9 ha du bloc nord de la réserve forestière de Yoko qui est divisée en 9 carrés de 100 m x 100 m et ces derniers sont subdivisés en 100 placettes de l0m x 10m à l'intérieur desquelles, tous les individus d'Anthonotha fragrans à dhp ≥ 10 cm ont été mesurés à 1,30 m au-dessus du sol, numérotés et marqués en 2008 au cours de la première campagne et à la seconde campagne faite en 2014, consiste à remesurer la circonférence des mêmes individus et aux mêmes endroits.

Après 6 ans, le taux de recrutement est de 1,08 % tandis que la mortalité est de 1,13%. L'accroissement diamétrique annuel moyen est 0,41± 0,28 cm/an avec un maximum de 1,86 cm/an et un minimum de 0,19 cm/an. L'accroissement diamétrique annuel est de 0,41 (±0,28) cm/an

La structure diamétrique est en « S » étiré et la surface terrière est passée de 0,2390 m²/ha (0,0077 ± 0,0119 m²/ha) en 2008 à 0,2704 (0,0087 ± 0,0131 m²/ha) en 2014. La biomasse produite est passée de 2,7615 t/ha (0,0891 ± 0,1593 m²/ha) en 2008 à 3,2776 t/ha (0,1025 ± 0,1792 m²/ha) en 2014 et le carbone séquestré est passé de 1,3808 t/ha (0,0445 ± 0,0797 m²/ha) en 2008 à 1,5889 t/ha (0,0513 ± 0,0896 m²/ha) en 2014.

En tenant compte de paramètre de reconstitution, l'espèce ne se reconstitue pas quel que soit le taux de prélèvement utilisé au temps initial