File Contribution à l'étude bioiogique et écologique du gros rotin Laccosperma secundiflorum (P. Beauv.) Küntze dans la réserve forestière de Yoko (Ubundu, Prov.orientale, RD Congo)

Download TFE Marie Ange MUYAMBO NDAYA.pdf (French, 13 MB)
View Open in browser
Upload date 11 Oct 2018
Contributor Judith Tsongo
Geographical coverage Yoko, Ubundu, Prov.orientale, RD Congo
Keywords rotin, produits forestiers non ligneux, exploitation, revenus substantiels, connaissance biologique et écologique, Laccosperma secundiflorum
Release date 12/10/2018
All versions
# Language File name Contributor Upload date Size Content type
1 French TFE Marie Ange MUYAMBO NDAYA.pdf (current) Judith Tsongo 11 Oct 2018 13 MB application/pdf

Le rotin est l'un des produits forestiers non ligneux, dont l'exploitation génère des revenus substantiels pour la plupart des populations rurales et urbaines de notre pays, la RD Congo.

Le présent travail contribue à la connaissance de la biologie et l'écologie du gros rotin Laccosperma secundiflorum (P.Beauv.) Kuntze dans la Réserve Forestière de Yoko.
Pour réaliser cette étude, 15 placettes de 25m X 25m à L. secundiflorum ont été délimitées dans 3 biotopes différents à savoir forêt ripicole, forêt fermée et les clairières. Et, un étiquetage de 100 touffes a été effectué, suivant un sentier phénologique dans les transects, établis dans la réserve et ont été suivies pendant 8 mois: 33 touffes n'ont pas subi la coupe des tiges matures, 33 ont subi la coupe au 2/3 des tiges matures et 34, la coupe totale des tiges matures; leurs observations se sont effectuées selon qu'elles se trouvaient en milieux ouverts, semi-ouverts et fermés.

Nos investigations font ressortir les résultats suivants:

- Les traitements avec coupe totale et au 2/3 des tiges matures sont favorables au débourrement des bourgeons. Le milieu semi-ouvert est moins favorable au bourgeonnement.
- Le traitement avec coupe de 2/3 des tiges juvéniles et le milieu ouvert sont favorables à l'évolution des tiges juvéniles.

- Le traitement sans coupe des tiges matures est moins favorable à la production des plantules, mais il est favorable à l'élongation des rejets et rejets juvéniles.
- Le milieu ombragé s'avère favorable à la croissance des rejets et moins favorable à celle des rejets juvéniles.

- Les forêts ripicoles sont caractérisées par les indices de diversités les plus élevés par rapport aux forêts fermées et aux clairières.
- Les clairières accusent un pourcentage élevé des tiges cassées. Tandis que les milieux ripicoles, accusent le pourcentage le plus élevé pour les tiges inclinées et les milieux fermés plus d'arbres à fût droit.